Skip to main content
Agriculture and rural development

Présentation générale

L’Union européenne (UE) compte plus de 350 millions de poules pondeuses. Celles-ci produisent près de 6,7 millions de tonnes d’œufs par an. L’UE soutient les producteurs d’œufs en appliquant des normes de commercialisation et, le cas échéant, des mesures de soutien du marché.

Les œufs sont couverts par l’organisation commune des marchés et n'ont jamais été soumis à des paiements liés ou à des quotas de production.

Normes de commercialisation

L’UE applique des normes de commercialisation pour les œufs. Celles-ci visent à garantir le maintien de la qualité élevée du produit, protègent les consommateurs et veillent à la cohérence des normes sur l’ensemble du marché de l’UE.

La réglementation de l'UE établit les règles détaillées applicables aux œufs commercialisés sur le marché de l’Union. D’une manière générale, elle fixe les dispositions concernant:

  • le marquage des œufs et des emballages;
  • le classement des œufs selon la qualité et le poids;
  • le fonctionnement des stations de conditionnement;
  • l’emballage, le transport, le stockage et la présentation pour la vente au détail.

Commercialisation

Les œufs importés de pays tiers sont soumis à des droits à l’importation. Dans le cadre d’accords commerciaux internationaux et bilatéraux, l’UE applique un système de quotas d’importation comprenant des allocations spécifiques par pays ou ouvert à tous les producteurs (erga omnes).

L’importation d’œufs destinés à la consommation depuis des pays tiers est autorisée, mais nécessite le respect de conditions spécifiques en matière de santé animale et de sécurité. Les œufs de table doivent également respecter les règles concernant les normes de commercialisation.

Bases juridiques

Les œufs font partie des produits couverts par le règlement (UE) n° 1308/2013 portant organisation commune des marchés des produits agricoles. Les normes de commercialisation sont fixées dans le règlement (CE) n° 589/2008, tandis que les critères relatifs à la surveillance du marché sont établis dans le règlement d’exécution (UE) 2017/1185.

Surveillance du marché

Lors de la réunion mensuelle du comité de l'organisation commune des marchés agricoles, la Commission européenne présente la situation du marché dans le secteur des œufs. L’UE surveille le marché afin de repérer une éventuelle instabilité, de donner des informations précises aux agriculteurs et aux transformateurs sur la situation du marché et d’aider à la prise de décisions en matière de politiques publiques.

La surveillance du marché dans la pratique

Tous les mercredis, chaque pays de l’UE doit indiquer à la Commission européenne, au plus tard pour 12 h 00 (HEC), le prix de gros pour les œufs de catégorie A de poules élevées en cage (moyenne des catégories L et M), exprimé par 100 kg de produit.

Les prix sont notifiés pour les produits à la station de conditionnement. Lorsque la production en cage n’est plus représentative, le pays de l’UE concerné notifie le prix de gros des œufs de catégorie A, produits par des poules pondeuses en volière, exprimé par 100 kg.

Ce critère est précisé dans le règlement d’exécution (UE) 2017/1185 .

Autres informations

Dashboard: Eggs
English
(1.57 MB - PDF)
Télécharger
Market situation for eggs
English
(HTML)
Télécharger
Weekly market prices for eggs
English
(HTML)
Télécharger
Laying hens by way of keeping
English
(913.08 KB - XLSX)
Télécharger

Comités

Plusieurs comités, composés de représentants des administrations publiques et présidés par la Commission européenne, se rencontrent régulièrement afin de veiller à ce que la responsabilité de la Commission en matière d’adoption des actes d’exécution soit exercée sous le contrôle des pays de l’UE.

Le comité de l’organisation commune des marchés agricoles se réunit régulièrement pour discuter de questions telles que l’évolution des prix du marché, ainsi que la production et la commercialisation dans les pays de l’UE et les pays tiers.

Le groupe de dialogue civil sur les produits animaux aide la Commission à maintenir un dialogue régulier sur toutes les questions liées au secteur des œufs.